Louis d’or au bandeau

2 700 

Pour plus d’informations contactez-nous au 01 44 82 01 49

Caractéristiques

Métal Or
Etat Boursable
Année 1715 – 1774
Pays France
Poids bruts 8.1g
Diamètre 24mm
Titre 999/1000
Valeur Faciale 1 Louis

Pourquoi investir dans une Louis d’or au bandeau ?

Le Louis d’or au bandeau est souvent confondu, par abus de langage, avec les 20 francs de Napoléon. Pourtant, les deux pièces emblématiques de l’histoire de France sont bien différentes de leur époque. En effet, les Louis d’or sont des pièces frappées durant la période royale, c’est-à-dire entre 1640 et 1792. Ce sont des pièces très anciennes, plus valorisées par les collectionneurs que par les collectionneurs d’investissement. Les oursons Louis d’or, comme leur nom l’indique, sont les effigies des quatre rois de France : Louis XIII, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Les premières pièces ont été frappées afin que la monnaie du royaume de France puisse rivaliser de prestige et de reconnaissance avec ses voisins anglais et espagnol.

Pour Napoléon, ils s’inscrivent dans la continuité de Louis d’or, marquant ainsi la fin de la royauté et le début de l’empire napoléonien. Comme Louis d’or, Napoléon visait à stabiliser la monnaie, en restaurant la confiance en elle, en encourageant d’abord les investissements refuges.

La coutume stipule qu’au retour de la royauté en 1815, cette salle a repris le nom de « Louis ». C’est donc particulièrement sous le Second Empire, alors que la France était en pleine expansion bancaire, commerciale et industrielle, que le mot « napoléon » devint en fait le nom utilisé pour définir ceux de cette pièce.

Description de la pièce

Avers :

Tête à gauche ceinte d’un bandeau. Dessous, marque d’atelier.
Légende circulaire: « Louis XV, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre »,.

Inscription : LVD. XV. D. G. FR. ET. NAV. REX

Graveur : J-C Röettiers

Revers :

Les écus de France et de Navarre couronnés. Dessous, lettre d’atelier.
Légende circulaire : » Le Christ règne, vainc et commande « , millésime.

Inscription :
CHRS.REGN.VINC.IMPER.1747
W

Graveur : J-C Röettiers