Edward VII 1907

705 

Pour plus d’informations contactez-nous au 01 44 82 01 49

Caractéristiques

Métal Or
Etat Boursable
Pays Royaume-Unis
Poids bruts 7.99g
Diamètre 22mm
Titre 999/1000
Valeur Faciale 1 Livre

Pourquoi investir dans une Souverain Edward VII en or 1907 ?

Ce souverain Edward VII 1907 de Grande-Bretagne a été certifié PF-60 par NGC, l’un des deux meilleurs services de classement des pièces. Cette pièce a une population de seulement 56 pièces.
Points forts de la pièce : Il n’y a que 56 pièces de ce niveau de qualité, et 153 sont mieux notées. L’encapsulation NGC garantit l’état PF-60 Matte de la pièce.

Souverain d’or Roi Edouard VII 

Avers

Effigie du roi Edouard VII et l’inscription « Dei Gratia Britanniarum Omnium Rex » (Roi de toutes les Bretagnes par la grâce de Dieu) et les titres de « Fidei Defensor », « India Imperator » (Défenseur de la foi, Empereur des Indes). Inscription : EDWARDVS VII D:G: BRITT: OMN: REX F:D: IND: IMP: Graveur : George William de Saulles

Revers

Représentation de Saint-George luttant contre le dragon. En dessous, le millésime et les initiales « B.P. » du graveur Benedetto Pistrucci.

Cette pièce fait partie des pièces en or appelées « Sovereign » (souverains). C’est une pièce émise pour la première fois en 1489 puis régulièrement émise depuis 1816. Les pièces ne sont pas commémoratives. Bien qu’ayant cours légal sans valeur faciale, elles sont considérées comme une monnaie d’investissement. Ces pièces sont conservées par des numismates ou des particuliers, elles ne circulent donc pas. Inscription : 1910 B.P.

Souverain d’or Roi Edouard VII : une gravure signée Benedetto Pistrucci

 

Benedetto Pistrucci (29 mai 1783 – 16 septembre 1855) était un lapidaire et médailleur italien. Il était surtout connu pour son design de Saint Georges et le Dragon pour la monnaie souveraine britannique. Pistrucci fut aussi chargé par le gouvernement britannique de créer la grande médaille de Waterloo. Un projet qu’il mit trente ans à terminer.

Né à Rome en 1783, Pistrucci a brièvement étudié avec d’autres artistes avant de partir seul à l’âge de 15 ans. Il est devenu connu comme sculpteur de camées et fut parrainé par la royauté. En 1815, il déménagea en Grande-Bretagne, où il vivra pour la plus grande partie de sa vie. Son talent lui a attiré l’attention des notables dont William Wellesley-Pole, le Directeur de la Monnaie. Pole a embauché Pistrucci pour concevoir de nouvelles monnaies, y compris la monnaie nationale qui a été émise en 1817. Pole avait probablement promis à Pistrucci le poste de Chef Graveur. Cependant, le poste ne pouvait pas être attribuée à un sujet autre que britannique. Pistrucci en resentit longtemps une rancœur à ce sujet. 

Talentueux mais avec un fort tempérament, Pistrucci a refusé de copier et de graver le travail d’autres artistes.

Quand, en 1823, George IV exigea qu’un portrait de lui sur une pièce de monnaie soit changé contre une nouvelle basée sur l’œuvre de Francis Chantrey, Pistrucci refusa et fut presque licencié. La Monnaie ne le licencia pas, de peur que l’argent déjà dépensé pour la médaille Waterloo ne soit perdu. Pistrucci conserva sa place à la Monnaie pour le reste de sa vie, termina la médaille de Waterloo en 1849 laquelle en raison de sa grande taille ne pouvait pas être frappé. Après la mort de Pistrucci, le design de George et le Dragon a été restauré sur la monnaie souveraine, et est encore utilisé aujourd’hui.